Mes compétences proviennent de mes expériences et de la veille continue que j’effectue. Elles sont avant tout techniques, mais pas seulement.

Sans être exhaustifs, les notions, techniques ou outils présentés ci-dessous me semblent importants à connaître pour mener un référencement de qualité.

L’écoute et l’analyse

Bien comprendre le métier et les buts recherchés par l’éditeur du site à référencer est très important. Cela passe par une écoute attentive de ses besoins dès le début de l’accompagnement. Le but sera de bien préciser ses attentes pour s’accorder sur des metrics indicateurs (KPI) qui mesureront le résultat du référencement.

Un site e-commerce n’aura pas les mêmes problématiques ni les mêmes KPI qu’un site éditorial ; en général l’augmentation du nombre de visiteurs uniques (et leur conversion via un tunnel) pour l’un et augmentation du temps moyen passé sur le site pour l’autre.

C’est la phase où la stratégie marketing du site est affinée et traduite en actions de référencement. On y parle de CTR (Click Through Rate) et de CTA (Call To Action).

Par ailleurs, bien appréhender le domaine dans lequel évolue le site permet de se familiariser avec son univers sémantique et donc être mieux à même de proposer des mots-clefs (ou expressions clefs) pertinents pour le référencement.

Outils et techniques SEO

Il s’agit ici de pures connaissances SEO que j’ai mises en œuvre en tant que consultant freelance ou au sein d’une agence de référencement en tant que responsable opérationnel technique.

Les problématiques étaient diverses : référencement à l’international, référencement pour navigation à facette, référencement local, gestion de redirections dans le cadre d’une migration…Ceci pour des refontes ou des créations de sites.

J’utilise des outils ou des plugins SEO pour m’aider à conseiller sur les actions à mener en priorité mais m’appuie avant tout sur la connaissance du fonctionnement des moteurs de recherche et une veille permanente sur leurs évolutions.

CMS

Grâce à la croissante facilité de prise en main de ces outils, de très nombreux sites web sont élaborés au moyen de CMS.

Mon travail dans ce domaine va consister à configurer ces CMS de telle sorte que le référencement du site s’en trouve facilité. Je suis spécialisé sur WordPress mais connaît également Drupal, Joomla et SPIP. Je recommande et effectue également la configuration des plugins dédiés SEO.

Mes fonctions passées d’intégrateur HTML me permettent de mieux comprendre le fonctionnement de WordPress et donc de pouvoir personnaliser les thèmes utilisés ou de vous conseiller sur l’emploi de tel ou tel thème SEO friendly.

J’utilise également des frameworks CSS afin d’assurer un design adapté au média, permettant une meilleure expérience utilisateur et donc un meilleur référencement.

Rédaction de contenu web

La rédaction web est un métier en soi, qui n’est pas directement le mien. Mais, connaissant ses méthodes et la pratiquant de fait, je serai à même de vous sensibiliser à une bonne rédaction à destination des moteurs de recherche pour rendre votre contenu à la fois pertinent, légitime et unique:

  • Sans keyword stuffing (bourrage de mots-clefs)
  • Avec ou sans cliffhanger, technique de rédaction consistant à poser des questions ouvertes ou provocantes poussant l’utilisateur à « lire la suite »
  • Utilisant des pyramides narratives inversées, mode d’écriture où le résumé d’un texte est présenté dès le début de celui-ci. Les internautes recherchant une gratification immédiate, la pyramide inversée est importante aussi bien en matière d’écriture web, qu’en journalisme, ou d’expérience utilisateur.

Enfin, le contenu étant roi (ou ROI) et les derniers algorithmes mis en place par Google, comme Hummingbird, faisant une large place à la linguistique et aux notions de  » term frequency–inverse document frequency (TF-IDF) », distances sémantiques et autres co-occurences (voir l’excellent article de Moz à ce sujet), il est important de connaître ces notions.

Ergonomie

L’ergonomie permet une bonne expérience utilisateur, et les moteurs de recherche lui donnent de plus en plus d’importance dans le référencement naturel. Si l’on pense à l’utilisateur, si l’on se donne du mal pour le satisfaire et faciliter sa visite, c’est (souvent) que le contenu qu’on lui propose en vaut également la peine et cela est valorisé par Google.

L’une des parties les plus populaires de l’ergonomie web est le responsive design – qui est déjà presque devenu un pré-requis – mais on peut y ajouter les notions d’accessibilité et d’affordance que j’ai pu appliquer lorsque j’étais intégrateur web.

Sans être ergonome web ou UX designer, je pourrai tout de même vous conseiller sur les bonnes pratiques en la matière pour un meilleur référencement.

Serveurs web

Je me forme en permanence à la configuration de serveurs web, et en particulier Apache, car c’est là que l’on va gérer les redirections d’URL d’une part et trouver le maximum d’informations sur les connexions entrantes d’autre part, deux domaines qui, avec la vitesse d’affichage des pages, intéressent particulièrement le SEO.

Dans la pratique, les hébergements mutualisés ne permettent souvent pas l’accès au serveur web et les redirections (ou authentification ou…) se font au moyen d’un fichier .htaccess placé dans le répertoire ad hoc. De plus, si le site est sous CMS, il est bien plus pratique d’utiliser les plugins correspondants qui font très bien ce travail.

Je peux cependant intervenir directement sur des hébergements dédiés ou virtualisés, en ligne de commande ou via des interfaces dédiées comme Plesk ou Webmin, lorsque cela est nécessaire.

Enfin, concernant les analytics, j’utilise principalement Google Analytics qui fournit déjà suffisamment d’informations mais il peut parfois être plus intéressant d’accéder directement aux logs serveur. Les outils SEO utilisant ces données brutes ne manquent pas.